Ajouter aux favorisme contacter
Rechercher :

Route 66 : Etape 2


@ Verismovita

Après une longue et méthodique préparation pour la découverte de la mythique Route 66, vous voilà enfin à Chicago! Bien que vous soyez pressé de prendre la route, prenez le temps de découvrir cette ville étonnante nichée au bord du lac Michigan. Tout au long du XXème siècle, Chicago a été un berceau de modernité, et son patrimoine architectural est à lui seul un catalogue de l’histoire des gratte-ciels qui n’a rien à envier à Manhattan. Ne manquez pas le Wrigley Building, emblématique des années 1930, et le panorama de la Sears Tower (désormais renommée Willis Tower) qui, avec ses 442 mètres de hauteur (527 mètres en prenant en compte les antennes), a longtemps été le bâtiment le plus haut du monde (jusqu'en 1998, date à laquelle furent construites les Sears Towers à Kuala Lumpur). Au départ, la tour aurait du être plus haute, mais sa hauteur fut limitée pour ne pas poser problème au trafic aérien.

J'ai eu l'occasion de monter en haut de cette tour. Une expérience impressionnante...

Après une montrée en ascenseur à une vitesse de 70 km/h - 45 secondes seulement suffisent pour rejoindre le 103ème étage - la vue est époustouflante.

On parvient à voir à 70 km à la ronde... Mais le clou du spectacle: le skydeck, une petite passerelle en verre permettant de marcher au dessus du vide... Après une longue période d'hésitation, j'ose enfin marcher sur cette plate-forme de verre...

En dehors de Willis Tower, Chicago est également une scène musicale de premier plan, successivement capitale du jazz et du blues, haut lieu du rock (Patti Smith, Chicago, Smashing Pumpkins…) et lieu de naissance de la House music.


La fontaine de Buckingham, au sud de l'extrémité Nord de la route 66
@ Drozdp

Mais il est temps de prendre l’autoroute, direction sud-ouest. Un petit arrêt à Springfield, capitale de l’Illinois, pour saluer la mémoire d’Abraham Lincoln, qui a longtemps résidé dans la ville et y est enterré. Une pensée également pour Brad Pitt, natif de cette ville.

Nous voici maintenant à Saint Louis, principale ville du Missouri. Située à 470 km au sud-ouest de Chicago, au confluent du Mississippi et du Missouri, la ville a été fondée par des français et faisait partie de la Louisiane, vendue en 1803 par Napoléon aux États-Unis pour financer les guerres européennes… Chuck Berry y a grandi. La ville est connue pour être la porte de l’Ouest, et son monument emblématique est le « Gateway Arch », un immense arc de béton de 192 mètres de haut, la taille d'un immeuble de 50 étages... Les américains aiment le démesuré...


@ Dschwen

Faites maintenant pleins gaz vers l’Ouest, sur l’un des plus importants tronçons rescapés de la Route 66 des origines : 110 miles jusqu’à Tulsa, en Oklahoma, avec un bref passage dans le sud-est du Kansas. Tulsa est née du boom pétrolier du début du XXème siècle. Pour rester dans les limites du voyage pas cher, les nombreux petits hôtels qui bordent la route sont parfaits.

Peu après Tulsa, vous arriverez à Oklahoma City. La fondation de cette ville remonte à 1889, avec un épisode de la légende du far west : un « land run » permettant à plus de 10 000 immigrants, dans leurs charriots bâchés, de prendre possession de lots de terre non attribués jusque là… Après avoir bénéficié d’un boom pétrolier au début du XXème siècle (le pétrole sortait même du centre ville !) la ville a connu une sérieuse récession au cours du dernier demi siècle.

L’Oklahoma est également au centre des « Raisins de la colère », le chef d’œuvre de la littérature américaine de John Steinbeck. Cette fresque sur la grande dépression de 1930 raconte l’exode vers l’Ouest des fermiers locaux ruinés par une récolte désastreuse. C’est dans cette épopée que l’auteur donne à la route 66 le nom de « mother road », la route mère.

En continuant votre périple vers l’Ouest, reprenez maintenant la route vers le Texas et le Grand Canyon pour la suite de l’aventure.

Bookmark and Share

Fleche retour bas